CONNEXION ADHÉRENT

Pourquoi cette démarche ?

Les besoins auxquels entend répondre la démarche ont été identifiés à travers la remontée de terrain des problématiques rencontrées dans plusieurs structures, directement ou indirectement et lors de diagnostics territoriaux (par le PTCE et ses acteurs, dans le cadre des projets de territoire des Communautés de Communes, dans le cadre de la démarche du PACTE Sud-Gironde initiée par le Département de la Gironde…). 

Une première rencontre collective organisée le 19 mars 2019 a permis de rassembler plus de 100 acteurs territoriaux autour de 4 ateliers : Sensibiliser les publics à une alimentation saine et durable pour tousGaspillage alimentaire professionnel,  Approvisionnement local bio dans les structures publiques et Installation de porteurs de projets alimentaires locaux et bio

À pu être observé un véritable décloisonnement d’acteurs : producteurs, apprentis, réseaux d’éducation à l’environnement et au développement durable, tissus associatifs, lycées, collèges, écoles, hôpital, ESAT, institutions (Département, Chambre d’Agriculture, Région), coopératives… avec la volonté d’agir de concert. Le collectif était très en demande d’une telle démarche innovante et souhaitait accoucher sur des solutions opérationnelles.

La plaquette de la démarche ci dessous :

Cette première grande concertation a permis de mettre en lumière les besoins et les attentes de la pluralité de ces acteurs territoriaux :

  • Besoin d’interconnaissance, de mise en lien et d’opérer des synergies (coopération territoriale)
  • Besoin d’agir sur le gisement des déchets par une politique et des actions anti- gaspillage, permettant à la fois d’agir pour l’environnement tout en consolidation des filières innovantes et de circuits-courts (conserveries par exemple).
  • Besoin d’informer sur l’existant, de sensibiliser citoyens et acteurs aux enjeux d’une alimentation saine et durable pour agir sur l’acculturation des acteurs et leur capacitation.
  • Besoin d’accompagner producteurs et futurs producteurs dans la matérialisation d’une offre de production locale et bio (en échos notamment à la loi EGALIM), via une meilleure connaissance des capacités (sourcing) et des possibilités de se mutualiser pour être plus fort ensemble, notamment en vue de fournir en approvisionnement local les structures collectives et pour consolider leurs activités.
  • Besoin des structures collectives d’être accompagnées dans une démarche d’approvisionnement local voire bio en levant les freins techniques et LOGISTIQUES qui bloquent aujourd’hui une véritable emprise de la démarche.
  • Besoin d’accompagner les acteurs locaux de l’économie classique (distributeurs) dans une logique territoriale de mieux-disant autour du sourcing local et du développement des capacités logistiques.

3 partenaires

Un territoire : Le Sud-Gironde

CAP Solidaire, association loi 1901 dont l’objectif est de fédérer les acteurs de l’ESS en Sud Gironde autour de l’échange, du partage de pratiques et de la mutualisation de moyens.

L’Auringleta, association engagée dans l’éducation à l’environnement et au développement durable. Elle propose des ateliers de sensibilisation à la culture responsable, à une alimentation saine, au respect de la biodiversité et à la réduction du gaspillage.

Le SICTOM du Sud Gironde est en charge du service public de prévention, de collecte et de traitement des déchets. Il met notamment en oeuvre des actions de prévention de déchets et d’économie circulaire pour que les déchets des uns deviennent des ressources pour les autres !

Les objectifs de la Démarche Alimentaire de Territoire

Alimentation saine et durable pour tous, lutte contre le gaspillage alimentaire, soutien aux initiatives émergentes et innovantes sur le territoire, mise en réseau et coopération des acteurs, formations et montées en compétences, facilitation de l’approvisionnement local et/ou bio, rencontres entre producteurs et consommateurs – structures collectives comme citoyens –… sont autant d’approches complémentaires qui fondent le socle d’une démarche alimentaire territoriale partagée, “de la graine à l’assiette”.

Fermer le menu