CONNEXION ADHÉRENT

Vous avez enfilé votre manteau, lacé vos chaussures et retrouvé ces farceuses clés de voitures : vous êtes enfin prêt à vous rendre au spectacle que vous attendez depuis des mois. Mais stop. Attendez un instant, ne franchissez pas la porte. Un P’tit Vers de Drop vient de changer les règles du jeu : vous ne vous rendrez pas au spectacle, c’est lui qui viendra à vous ! Rencontre et échange avec Jacques Bireaud, chargé de mission et directeur de la programmation de l’association.

Jacques Bireaud, dites-nous : à quoi nous attendre lorsque l’on se sert un P’tit Vers de Dropt ?
Jacques Bireaud : « Dans un P’tit Vers de Dropt, il a une tout d’abord une grande appétence pour l’art, le spectacle et la musique. À cela, on ajoute à parts égales, une envie irrépressible de démocratiser l’accès à la culture. En bouche, on décèlera forcément au fond de ce verre un peu de militantisme et d’engagement. Enfin, l’ingrédient secret, qu’il ne faut surtout pas oublier d’ajouter, se nomme partage. Et voilà, je crois que la recette est complète (rire). Ah si ! Une dernière chose, que vous soyez plutôt verre à pied ou chope à bière, notre remontant s’adresse à tout le monde ! »

Filons encore un peu la métaphore : vos ingrédients sont-ils issus d’une culture locale ?

J. B. : « Toutes les personnes qui se portent volontaires pour accueillir un spectacle habitent en Sud-Gironde, dans le Lot-et-Garonne ou en Dordogne. En ce qui concerne la programmation, deux critères de sélection : la thématique et la qualité du spectacle. Toute l’année, nous sillonnons les festivals à la recherche de la petite étincelle, de la flamme qui nous fait sentir qu’une oeuvre gagnerait à être connue du public. Cette réflexion s’articule dans les deux sens : aussi bien pour l’artiste qui débute et qui a besoin d’un coup de projecteur, que pour le public qui, lui, découvre des disciplines qu’il ne serait peut-être pas venu chercher de lui-même. C’est là tout le principe de nos fameuses premières parties “surprises”. »

Terminons par un regard tourné vers l’avenir : quels sont les nouveaux projets de l’association ?

J. B. : « Les deux freins majeurs de l’accès à la culture sont la mobilité et l’argent.
Pour faciliter le déplacement des personnes âgées sur les lieux des spectacles, un partenariat avec Cap Solidaire et sa plateforme de mobilité T-CAP est prévu. Dans la même veine, nous avons également réfléchi à l’idée d’une garderie itinérante : à proximité de l’adresse où se tient le spectacle, un lieu serait également dédié pour accueillir les enfants, sous la garde d’un professionnel. Cela éviterait aux parents de devoir employer une baby-sitter pour venir assister au spectacle et le faire plus fréquemment. »

Un P’tit Vers de Dropt
Facebook « Un P’tit Vers de Dropt »
06 75 11 71 84
upvddropt@gmail.com

Fermer le menu