CONNEXION ADHÉRENT

Le lycée est un lieu d’apprentissage. De la culture, des sciences, mais aussi de la vie. On n’y forme pas seulement de futurs diplômés, têtes pensantes ou travailleurs. On y apprend aussi à devenir citoyen. Nul ne porte ce rôle plus à cœur que Vincent Gorse, proviseur du Lycée Jean Renou à La Réole. Depuis 2018, l’établissement est adhérent à Cap Solidaire. T-Cap, service civique, interventions… Lumière sur un partenariat étonnamment évident !

Monsieur Gorse, une institution publique, telle qu’un lycée, qui décide d’adhérer à une association comme Cap Solidaire, n’est-ce pas déconcertant ?
Vincent Gorse : « Et pourquoi cela ? (rires) C’est une conception très française de séparer les établissements publics de quelconque engagement privé. Pourtant, vous en conviendrez, le lycée tient une place de choix dans la chaîne de l’économie sociale et solidaire. Les jeunes dans notre enceinte aujourd’hui en sont les acteurs demain. »
Aussi évident que le nez au milieu de la figure…

Mais alors concrètement, comment se traduit ce partenariat dans l’éducation dispensé aux élèves ?
V. G. : « Je ne crois pas que les élèves le ressentent frontalement, ça se déroule en filigrane. Cap Solidaire est avant tout une ressource, des moyens pour
aider le corps enseignant dans son devoir d’éducation citoyenne. L’année
dernière, l’association nous a proposé d’accueillir une conférence sur le climat.
Dispensée par Solid’Avenir, elle a impulsé chez les jeunes un désir d’agir ! Deux
bus à destination de Bordeaux ont emmené nos lycéens participer à la marche
pour le climat en septembre dernier et une association s’est même créée au sein
de l’établissement. Nos actions sont modestes, on fait les choses à notre échelle. Mais pour les élèves, ce sont les prémisses du vivre ensemble. »

Peu de redoublement et moins de décrochage scolaire, la démarche sociale semble porter ses fruits.
V. G. : « Nous sommes très fiers de ces résultats. La Réole est un territoire rural avec les problématiques que cela implique. Dans les agglomérations on achète des services, en milieu rural, on doit le faire soi-même. À mon sens, c’est une vraie richesse ! Mais on ne peut pas en vouloir aux élèves de ne pas s’en rendre compte immédiatement. Quand des citadins peuvent se rendre à l’école en prenant simplement le tram, certains de nos élèves se lèvent très tôt pour prendre l’unique bus qui les emmène ici… Nous ne souhaitons pas que la scolarité soit une difficulté supplémentaire pour eux, au contraire, elle doit être un levier ! »

Lycée Jean Renou
1 rue Jean Renou, 33190 – La Réole
05 56 61 05 15
www.lyceejeanrenou-lareole.net

Fermer le menu