CONNEXION ADHÉRENT
  • Post Category:Le réseau

Depuis presque trois ans, Luc Sonilhac, préside l’ADMR du Réolais. Cette association de service à la personne intervient majoritairement auprès des séniors et des personnes en situation de handicap même si ces champs de compétences s’étendent de la petite enfance à l’entretien des domiciles. Par téléphone, contexte épidémique oblige, Luc nous explique pour ce zoom un peu spécial, l’importance de cette « spécialisation » en milieu rural.

Investit dans la vie locale – et sa municipalité – Luc Sonilhac est aussi et d’abord coordinateur et formateur dans un centre de formation agricole, qui se trouve lui aussi à La Réole. La pédagogie et lui, ça ne fait qu’un. Mais son territoire, c’est vous dire s’il le connaît bien. Combiner ces deux qualités l’aide à gérer au quotidien la vie de l’ADMR. « Ça n’a pas de sens de proposer de la garde d’enfants à tout prix, si le service est déjà proposé par des collectivités, et si dans votre ville la majorité de vos bénéficiaires ont plus de 60 ans. Adapter son offre de service à sa population me semble indispensable. Il faut aussi prendre en compte les caractéristiques du secteur où l’on exerce : la ruralité est ce qui caractérise La Réole, les personnes âgées sont bien souvent isolées. » En effet, pour Luc, ses salariés ne sont pas de simples employés : « ce sont les yeux et les oreilles du territoire. Prendre soin des gens c’est aussi s’attarder à relever des points d’alertes chez des personnes trop esseulées, être bienveillant. Par un geste du quotidien, les aides à domiciles doivent être actrices de la vie des personnes chez qui elles interviennent. »


L’ADMR du Réolais en chiffre
450 bénéficiaires, de Lamothe-Landerron jusqu’à Saint-Pierre-d’Aurillac, 60 salariés et 12 bénévoles. Le soin aux séniors recouvre 95% de son activité. « Je préfère que nous consolidions notre savoir-faire dans un secteur pour parfaitement le maîtriser, mais ça, c’est le travail de toute une vie (rires). Et puis, le contexte de la prise de soin des séniors évolue beaucoup, aujourd’hui tout encourage à laisser les personnes à leur domicile. » Énorme source d’emploi, présentement et dans le futur, Luc déplore le manque de reconnaissance de la profession par rapport aux infirmiers et aides-soignants.


L’ADMR & Cap solidaire
Ensemble, les deux associations ont travaillé sur la mobilité des séniors. « C’est un partenariat qui fonctionne super bien ! Deux samedis par mois, on amène les personnes âgées au marché de La Réole avec le minibus mis à disposition gracieusement par la ville. Et au volant, c’est un étudiant accompagné d’une bénévole, jeune retraitée de l’aide à domicile ! En moyenne, ce sont six personnes qui bénéficient de cette action, sur la base d’un roulement. » L’initiative est une telle réussite que Luc en veut plus ! « Pourquoi pas étendre ce concept à la médiathèque ou à des projets cinéma… Je vais contacter Clément (rires) ! »

ADMR
3 Rue Armand Caduc, 33190 La Réole
05 56 61 19 02 – asso.lareole@fede33.admr.org
www.fede33.admr.org

Fermer le menu