CONNEXION ADHÉRENT
  • Post Category:Le réseau

Le Pôle Territorial Sud Gironde est un syndicat mixte composé de cinq Communautés de Communes : Bazadais, Convergence Garonne, Réolais en Sud Gironde, Sud Gironde et Rurales de l’Entre-Deux-Mers. Cela représente 186 communes et près de 125 000 habitants. Bruno Marty, maire de la Réole et président du Pôle, nous explique le rôle liant de ce syndicat, qui tend à façonner un visage commun pour le Sud Gironde.

M. Marty, comment fonctionne le Pôle Territorial ?
Bruno Marty :
« Nous avons d’abord des compétences obligatoires, comme le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) et le Schéma de Cohérence Territorial (SCoT). Ensuite, nous sommes un syndicat à la carte. Cela signifie que nous avons un autre volet d’actions optionnelles : d’abord, le contrat local de santé avec l’assistance aux séniors et aux aidants, des missions d’emplois et de formations, l’action collective de proximité pour soutenir les TPE qui souhaitent se développer, la Silver Économie et le bien vieillir et enfin, le LEADER, c’est-à-dire, les fonds européens qui accompagnent les projets structurants sur le territoire. Nous avons ainsi participé financièrement à la construction du ponton à Langon et à la mise en accessibilité du Château de Cazeneuve. Et n’oublions pas Toopi Organics : une start-up située à Loupiac-de-La-Réole qui ambitionne de transformer l’urine en engrais ! D’ailleurs, pour les Jeux Olympiques de 2024, c’est elle qui a été sélectionnée pour récupérer l’urine des athlètes.»

Les compétences du Pôles sont-elles amenées à se développer ?
B. M. :
« Prochainement, nous allons demander la prise de compétence Label Pays d’Art et d’Histoire. La Réole est labellisée Ville d’Art et d’Histoire depuis 2013, nous souhaitons étendre cette compétence à l’échelle du Pôle Territoriale. Pour cela, les 5 CdC doivent être d’accords et voter. Après quoi, au milieu de l’été nous serons à même de déposer un dossier de candidature et d’y travailler d’ici un ou deux ans. Nous avons également porté le projet de mobilité du territoire, aujourd’hui géré par la Région, et dernièrement, c’est sur le contrat de relance de la transition écologique que nous nous penchons : on y parle circuit court et résilience. »

La proximité joue un rôle essentiel dans vos actions ?
B. M. :
« C’est évident ! La mise en commun ne peut être opérante et efficace que si elle fédère les acteurs locaux. Il faut d’abord rassembler à l’échelle micro et progressivement, étendre au niveau macro. D’ailleurs, c’est de cette manière que j’ai connu Cap Solidaire : j’ai constaté le rayonnement de ses actions sur ma commune avant d’envisager tout l’intérêt que pouvait apporter l’association à l’ensemble du Pôle. Cap Solidaire est une association force de propositions qui articule le dialogue avec l’ensemble des partenaires. C’est un vrai soutien sur lequel nous pouvons toujours nous appuyer ! »

Pôle Territorial du Sud-Gironde
8 rue du Canton – BP32 33490, SAINT-MACAIRE
05 64 37 17 00 – www.polesudgironde.fr

Fermer le menu